Un mandement du roi au bénéfice du seigneur du Tournel (niveau « débutant »)

Mandement d’Henri IV autorisant le remboursement des frais engagés par Jean de Châteauneuf, baron du Tournel et de Cénaret, pour l’assiette de l’impôt en Gévaudan, 9 décembre 1595

Parchemin

Arch. dép. Lozère, E 215

Découvrir le document

Cliquez sur l'image pour découvrir les documents :

Ce document est représentatif de l'écriture rencontrée dans les lettres patentes royales à cette époque. Cette écriture est très présente dans les documents d'archives, c'est pourquoi se familiariser avec elle est important. Elle contient de plus des lettres dont les formes, assez caractéristiques, peuvent a priori dérouter.

- Le groupe « er » est une constante dans les textes de l'époque moderne et doit absolument être mémorisé. La liaison des deux lettres donne une boucle bien reconnaissable, qui ressemble au symbole de l'infini : .

- Quelques majuscules ou initiales, comme le « L » , le « B », dont la première barre est doublée , le « a », qui n'a pas de traverse , et le « V » dont la large boucle d'attaque peut gêner la lisibilité .

- Les "s" finaux, semblables à de petits « 8 » : exemple dans "pays" .

- Les "r" sont écrits de plusieurs façons, parmi lesquelles le r « à pied » doit être bien repéré : .

 

Le texte est très peu abrégé. Les abréviations sont notamment signalées par des « tildes », qui prennent la forme de boucles au-dessus des syllabes concernées : "pour".